Dimotrans Nos actualités Groupe SEEPH: SEBASTIEN DOURDENT, DRH de la BU Logistique témoigne

Retour aux articles

Nos dernières actualités

17/04/2024

Solidarité : les aidants, un axe fort de la politique RH de DIMOTRANS Group

DIMOTRANS Group renouvelle en 2024 ses actions d'information et de sensibilisation sur la ...

04/04/2024

L’alternance chez DIMOTRANS Group : une volonté affirmée de transmettre

Les mois d’avril et mai marquent le premier temps fort annuel de l’alternance chez DIM...

27/03/2024

Import Turquie : rappel de la réglementation concernant les A.TR

A compter du 01/04/2024, seuls les A.TR comprenant la mention "CE" ou "Communauté europ...

SEEPH: SEBASTIEN DOURDENT, DRH de la BU Logistique témoigne

Date de publication

20 novembre 2023

Sébastien Dourdent

 

Ce lundi 20 novembre a débuté la 27ème Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées.

 

Un temps fort chez DIMOTRANS Group. En effet, la SEEPH est un moment d’échange et de partage durant lequel DIMOPTRANS Group met en place des ateliers d’information et une campagne de sensibilisation sur le travail des personnes en situation de handicap.

 

Nous avons interviewé Sébastien DOURDENT, Directeur des Ressources Humaines pour l’activité logistique DIMOTRANS Group.

Basé à Rennes, il témoigne sur la politique forte et engagée d’inclusion de personnes en situation de handicap sur les sites logistiques de la filiale BSL.

 

« Les sites logistiques rennais accueillent plus de 6% de personnes en situation de handicap. La démarche d’inclusion de personnes en situation de handicap a été initiée naturellement et aujourd’hui nous avons des process d’accueil, d’intégration et de suivi pour chaque collaborateur / collaboratrice reconnu.e travailleur.se handicapé.e.

 

En tant qu’entreprise, nous avons un réel devoir d’accompagnement auprès des personnes souhaitant déclarer une maladie invalidante ou un handicap au cours de leur vie professionnelle. Nous les aidons sur les démarches d’obtention de la RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) et suivons avec eux leur dossier. »

 

Quel type d’accompagnement proposez-vous ?

 

« Nous avons plusieurs types de handicaps, souvent invisibles (autisme, surdité, troubles de dyslexie, épilepsie, diabète, troubles musculo squelettiques…), mais qui nécessitent un accompagnement spécifique, de la sensibilisation en interne et, parfois, des adaptations de poste. 

 

En pratique, pour l’accueil d’une personne en situation de handicap, cela se concrétise par une intégration particulière avec ce que l’on appelle la PMSMP (période de mise en situation en milieu professionnel). Cette première étape tripartite entre l’employeur, le pôle emploi et le collaborateur va permettre d’avoir un accueil personnalisé, de le former et de définir s’il y a des besoins d’adaptation de poste. Nous avons de très bons retours et surtout de très belles réussites !

 

Au-delà de l’intégration, il peut malheureusement y avoir des personnes en situation de handicap dont la pathologie s’aggrave. Nous avons le rôle d’intervenir rapidement pour trouver des solutions et maintenir la personne dans l’emploi. Nous travaillons alors main dans la main avec la médecine du travail et un ergonome.

 

Il y a ensuite le quotidien où chaque handicap est pris en considération et où des dispositifs sont mis en place selon la pathologie. 

 

Par exemple, pour les personnes malentendantes, nous avons formé les collaborateurs aux mots les plus courants en langage des signes. Nous utilisons aussi en interne une application nommée Ava destinée aux sourds et malentendants permettant de sous-titrer en temps réel des échanges verbaux dans un groupe. Chez BSL, Ava peut être utilisée lors des réunions quotidiennes, de la signature de contrats, de bilan de fin de période d’essai…

Pour les évènements de plus longue durée (entretien, réunion annuelle..), nous faisons appel à des interprètes (ANVOL, Les Mains de Bretagne).

 

Autre exemple : l’épilepsie. Pour cette pathologie, ce sont plus des actions de préventions et de formations pour savoir comment détecter les symptômes qui précèdent une crise ou comment réagir si une crise survient. »

 

Quelle part accordez-vous à la sensibilisation ?

 

« La partie sensibilisation est également très importante. C’est vrai que le dialogue sur le handicap est déjà très ouvert chez BSL et nous donnons de l’information au cas par cas sur les pathologies. En complément, des actions de sensibilisation au niveau de l’encadrement sont organisées chaque année avec l’AGEFIPH notamment sur comment détecter une personne en difficultés. »

 

Une politique d’inclusion reconnue puisque la filiale logistique BSL a été lauréate en 2019 du Prix Handicap attribué par l’Union des Entreprises d’ile et Vilaine (UE35) dans le cadre du Trophée de l’entreprise inclusive.

 

Pour en savoir plus sur ce trophée, retrouvez l’article de l’AGEFIPH ici.

 

Vous avez d’autres questions ?
N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir plus d’informations